Vous faites partie de l’Histoire

Alain Samson Alain Samson pandémie

Beaucoup de personnes, tout au long de leur vie, ont rêvé de passer à l’histoire. Eh bien, devinez quoi, c’est chose faite!

Si vous me lisez en ce moment, c’est que vous faites partie des gens qui auront vécu la fameuse pandémie de la COVID-19 de 2020. Avouez que vous ne pensiez pas faire partie de l’histoire au même titre que vos aïeuls cacochymes qui avaient vécu la Deuxième Guerre mondiale ou les épisodes de tuberculose du début des années 1950! Savez-vous combien d’années Anne Franck est restée confinée dans un grenier? Votre sort n’est pas aussi terrible que le sien. Mais ça, pour beaucoup de gens, c’était la préhistoire. Après tout, la vie a été assez simple depuis une quarantaine d’années. L’Histoire nous a protégés… jusqu’ici.

Espérons qu’au sortir de la crise, nous aurons le courage de rectifier nos travers et de voir l’avenir autrement.

L’après-crise dans l’Histoire

Remarquez, chaque fois, le monde en est ressorti plus fort. Au sortir de la tuberculose, les services sanitaires se sont multipliés. Après la Deuxième Guerre mondiale, on a créé l’OTAN, l’ONU et nombre d’autres organismes. Chaque fois, l’humanité faisait en sorte que les atrocités passées ne se répètent pas.

Qu’en sera-t-il cette fois-ci? Et quel sera votre impact sur l’avenir de notre société? Il se peut que beaucoup de gens doivent rendre les armes et faire faillite parce que le système économique aura cessé de fonctionner. Est-ce que ce sera la fin du monde? Oui, pour un bout de temps, mais, au fil du temps, ces gens se rebâtiront en consommant moins, en gérant mieux leurs finances et en se contentant de maisons qui correspondent davantage à leur revenu. Au final, ils seront davantage en harmonie la vie.

Fini la mondialisation?

Il se peut également que prendre conscience de notre trop forte dépendance aux importations ranime un nouveau nationalisme. Pourquoi ne pas fabriquer chez nous les produits dont nous avons besoin en situation d’urgence? Il faudra faire la part entre un approvisionnement local et un approvisionnement à faible prix. Et pourquoi ne pas suivre le rythme des saisons en achetant uniquement ce qui est produit localement?

De quoi aura l’air le Québec après cette pandémie? Cela dépendra de vous et de tout ce dont vous aurez pris conscience pendant la période du confinement. Espérons que nous ne reprendrons pas les habitudes qui nous ont menés à cette crise.

Il y aura beaucoup de travail à accomplir après tout ça. Il y aura des entreprises à relancer. Il y aura des façons de faire qui devront changer. Mais, au sortir, nous serons plus forts collectivement et nous serons prêts à reprendre notre vie. Ferez-vous partie des héros de cette renaissance? Ce nouveau monde peut être nôtre!



Article précédent Article suivant