Vous arrive-t-il (encore) de prendre des risques?

Alain Samson Alain Samson chance erreurs grandir Objectifs Succès

C’est comme si, rendu à un certain degré de succès, on cessait de prendre des risques, alors que c’est justement ce qui nous a menés à ce succès.

Trop de prudence vous condamne à l’immobilisme. Et si, d'ici la fin de l'année, vous preniez quelques risques?

Étiez-vous audacieux quand vous étiez jeune? Imaginez tous les défis que vous vous êtes donnés et que vous avez relevés avec brio : apprendre à marcher, à faire du vélo, prendre la main d’un premier être cher (au risque d’être rejeté), etc. Imaginez ce que serait votre vie aujourd’hui si vous n’aviez pas osé à l’époque…

Mais les premiers succès sont souvent dangereux. On peut être tenté de se dire que ça y est, on a réussi, et qu’on peut maintenant s’asseoir sur ses lauriers. C’est à ce moment que débute l’encroûtement. Parce qu’on est persuadé d’être arrivé, d’avoir trouvé la formule magique, on se met à craindre de perdre ses acquis et on arrête de courir des risques.

 

 

 

Remarquez qu’il n’y a pas que les êtres humains qui font ça. Les entreprises aussi. Il n’est pas rare que le leader d’un secteur d’activité décrète qu’il a trouvé la formule du succès et décide qu’on ne change plus rien. Palm l’a fait il y a quelques années. BlackBerry a vécu plus tard les conséquences de cet état d’esprit. Et qui se souvient de Steinberg?

C’est comme si, rendu à un certain degré de succès, on cessait de prendre des risques, alors que c’est justement ce qui nous a menés à ce succès. Vous reconnaissez-vous dans ce qui précède?

Rappelez-vous les moments de votre vie où vous respiriez l’optimisme et l’audace. Tentez de ressentir à nouveau ces belles émotions. Ensuite, animé par cette énergie, constatez l’état de votre vie actuelle et demandez-vous ce que vous pourriez faire pour l’améliorer.

Quels embranchements avez-vous pris par erreur? Quelle lancée avez-vous stoppée parce que vous étiez satisfait de vos résultats? Quelles sont les conséquences de tout ça et, surtout, que pourriez-vous faire cette année pour vous relancer?

Ça va exiger que vous vous mettiez en danger. Ça va vous faire prendre des risques, mais, comme le dit le proverbe, qui ne risque rien n’a rien. Imaginez si, bébé, à la première chute, vous aviez décidé que vous étiez très bien à quatre pattes et que c’était un bon mode de locomotion. Qu’auriez-vous raté depuis?

Pourquoi 2018 ne serait-elle pas votre année chanceuse? Il n’en tient qu’à vous, mais, pour ce faire, vous devrez quitter l’encroûtement et retrouver le plaisir de courir des risques.

À la fin, on regrette bien davantage ce qu’on n’a pas fait que ce qu’on a accompli. Que ferez-vous cette année pour retrouver l’esprit d’initiative et l’audace qui vous ont jadis caractérisé?



Article précédent Article suivant