Votre équipe est-elle «tissée serré»?

Alain Samson Alain Samson Travail d'équipe

Aimeriez-vous goûter aux avantages d’œuvrer dans une équipe jouissant d’une forte cohésion? Voici quelques pistes pour y arriver.


Ça ne me prend généralement pas beaucoup de temps, quand je donne une formation sur le travail d’équipe, pour évaluer le niveau de cohésion qu’on y trouve. Quand arrive un problème, les membres des équipes «tissées serré» ne partent pas à la recherche d’un coupable ou d’un bouc émissaire. Non. Ils cherchent plutôt à en tirer des leçons et à apprendre comment faire pour éviter que ça se reproduise.

Quand arrive un changement, les membres des équipes tissées serré ne se demandent pas comment faire pour en tirer parti aux dépens de leurs collègues. C’est solidairement qu’ils font face à ce qui s’en vient. En conséquence, ces équipes sont plus résilientes et s’adaptent plus facilement aux conditions changeantes de notre environnement.

Qu’est-ce qui développe cette fameuse cohésion constituant un des sept éléments qui rendent les équipes gagnantes? De simples habitudes, en fait. Des habitudes que je vais vous révéler dans cette chronique.

 

 

Il y a tout d’abord l’habitude de pactiser et de se trouver des points communs. Ce simple fait renforce le sentiment de clan grâce auquel on se tient les uns les autres; il n’est pas question de laisser tomber quelqu’un s’il est enseveli sous des tonnes d’engagements.

Arrive ensuite une culture de l’appréciation du travail des autres. Ce n’est pas parce que quelqu’un est payé pour produire un rapport qu’on ne peut pas le féliciter pour la qualité de ce dernier et pour sa promptitude à le produire.

Dans les équipes tissées serré, on est à l’affût des bons coups des autres et on sait les mettre en valeur. Il y a également le sentiment qu’on est tous dans le même bateau et que notre propre sort dépend de celui des autres. C’est la raison pour laquelle, dans les équipes à forte cohésion, on parle davantage au «nous» qu’au «je». Pas question de se distancier des autres quand on fait partie de la même équipe.

Finalement, il y a la capacité de chacun à offrir au groupe des idées positives afin de créer un cercle vertueux dirigé vers les possibilités et non vers les problèmes.

Alors, qu’en est-il de votre équipe? Êtes-vous «tissés serré»?

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez débuter dès aujourd’hui. Pas de prérequis spécial pour mettre en place les quatre habitudes que je vous ai présentées. Et je parie que ça aura un impact positif sur votre énergie et le plaisir que vous ressentirez au travail.



Article précédent Article suivant