Trois mercis par jour

Alain Samson Alain Samson résilience santé mentale

Cette méthode incite notamment à rester à l’affût, tout au long de la journée, des bonnes choses qui arrivent, ce qui a un effet positif sur l’appréciation de l’instant présent.

La sixième clé de la résilience, c’est la gratitude.

Il est dangereux de ressentir surtout des émotions négatives quand on pense au passé. Ces émotions négatives grugent votre énergie et, ce faisant, vous empêchent d’apprécier l’instant présent et de mobiliser vos énergies afin de réaliser vos rêves. Le pardon constitue le premier outil à votre disposition pour vous débarrasser de ces émotions négatives. Aujourd’hui, vous allez pardonner ou vous allez demander pardon.

Fouillez dans votre passé. Quels souvenirs font naître en vous des émotions négatives? Quelqu’un vous a-t-il fait du tort? Dans ce cas, vous ressentez probablement de la colère et un désir de vengeance. Avez-vous fait du tort à une personne? Dans ce cas, c’est un sentiment de culpabilité que vous éprouvez? Y a-t-il un geste que vous avez déjà commis que vous ne vous êtes jamais pardonné? Dans ce cas, vous vous sentez probablement honteux quand vous pensez au passé.

 

 

La mémoire est à la fois sélective et malléable. Sélective parce que vous entretenez souvent uniquement les souvenirs qui viennent confirmer vos biais, et malléable parce que, à force de les ressasser, vous pouvez modifier vos souvenirs.

Cette activité mise sur le caractère sélectif de la mémoire. Ce n’est pas une activité que vous allez faire aujourd’hui et oublier par la suite. Je vous propose de développer une nouvelle habitude, que vous conserverez toute votre vie.

Prenez un cahier et créez-y une section que vous intitulerez «Mes trois mercis». Vous allez dorénavant, chaque soir, prendre quelques instants pour y inscrire trois choses qui vous sont arrivées dans la journée et que vous avez appréciées. Chacune de ces choses devra répondre à certaines conditions.

Le premier merci se rapportera à une situation plaisante que vous avez vécue pendant la journée. Faire l’amour. Écouter un bon disque qui vous fait vibrer. Manger un bon repas avec des amis. Terminer un roman passionnant. Obtenir une promotion. Se faire féliciter pour un travail réussi. Voilà autant de situations qui cadrent bien dans cette première catégorie d’événements heureux. Ceux-ci, nous le verrons plus loin, viennent augmenter le sentiment de bonheur que vous ressentez au moment où ils surviennent.
Votre deuxième merci se rapportera à une activité qui vous a permis de connaître ce que Mihaly Csikzentmihaly appelle le flow, un terme sur lequel nous nous arrêterons davantage dans quelques semaines. Il s’agit d’une activité qui vous a tellement captivé que vous avez perdu la notion du temps pendant son exécution. La lecture d’un livre ou la livraison d’un travail peuvent avoir cet effet.

Votre troisième merci se rapportera à un geste que vous avez posé et qui vous a permis de rendre le monde meilleur. Avez-vous rendu un service? Avez-vous contribué à une œuvre qui dépasse le cadre de votre vie?

Ne vous en faites pas si, les premiers jours, vous n’avez qu’un ou deux mercis à inscrire à la fin de la journée. Je vais vous proposer, d’ici la fin de la démarche, des activités qui vous permettront de susciter ces trois types d’événements dans votre vie.

Cette habitude, si vous la développez, aura de nombreux effets positifs. Dans un premier temps, elle vient façonner vos souvenirs du passé. Quand vous vous rappellerez votre journée, demain, ce sont ces trois événements heureux qui vous viendront en tête en premier, ce qui fera grandir votre sentiment de gratitude. Dans un deuxième temps, elle vous incite à rester à l’affût, tout au long de la journée, des bonnes choses qui vous arrivent, ce qui a un effet positif sur votre appréciation de l’instant présent. Finalement, elle fait croître votre sentiment de gratitude et peut, à terme, avoir un impact positif sur votre sentiment de bonheur et votre capacité à mieux apprécier chaque journée.



Article précédent Article suivant