Tenez bon!

Alain Samson Alain Samson motivation Positivité talents

Malgré ce que laisse entendre les médias, rien n'est gratuit en ce monde. Tout exige des efforts et du temps.

La persévérance vous permettra de profiter un jour du fruit de vos efforts. Trop de personnes se découragent à quelques pas du succès.

Dans le film À l’ombre de Shawshank, Tim Robbins incarne Andy Dufresne, un homme incarcéré injustement qui se met en tête de s’occuper de la bibliothèque de la prison. Semaine après semaine, pendant six ans, il écrit au gouvernement et, finalement, on lui expédie un chèque et des livres usagés en lui demandant d’arrêter d’écrire. Imaginez qu’il ait arrêté d’écrire après cinq ans et demi… Tous ses efforts auraient été vains.

Je me rappelle les débuts de ma carrière d’auteur et de conférencier. Les mandats étaient rares, et les revenus, quasi inexistants. Année après année, je grugeais mes économies. Au bout de trois ans, un mandat inespéré m’a été offert : dès lors, ma carrière était lancée. Imaginez si j’avais abandonné au bout de deux ans et demi…

Malheureusement, dans ce monde de téléréalité et d’atteinte instantanée du succès, on a tendance à oublier que la persévérance est importante dans la réalisation de nos rêves. Certains voudraient apprendre le piano en une semaine. D’autres souhaiteraint gravir les échelons hiérarchiques dans des délais très courts. Il y a aussi des gens qui déclarent leur amour et qui aimeraient recevoir un «oui» immédiat. Si le succès n’est pas rapide, ils abandonnent.

Vous vous reconnaissez? Dans ce cas, j’ai quelques conseils pour vous. Premièrement, oubliez l’instantanéité. Malgré ce que laissent entendre les médias, rien n’est gratuit en ce monde. Tout exige des efforts et du temps. C’est au fil du temps qu’on maîtrise le piano, qu’on obtient des promotions ou qu’on prouve qu’on pourrait être un bon compagnon amoureux.

Deuxièmement, choisissez vos combats et ne vous investissez que dans ce qui vous tient vraiment à cœur. Puisque toute quête vous demandera du temps et des efforts, il est évident que chaque choix suppose des renoncements. Après tout, vous ne disposez que de 24 heures par jour.

Troisièmement, ne vous découragez pas. Vous savez ce que vous avez en commun avec Steve Jobs, Nelson Mandala et toutes ces personnes que vous admirez? Ils ne disposaient que de 24 heures par jour, eux aussi. Si le doute naît en vous, passez à la vitesse supérieure et mettez les bouchées doubles. Vous êtes peut-être presque arrivé à destination.

Finalement, quoi qu’il arrive, retenez que vous avez donné le meilleur de vous-même, que vous avez appris et que, quel que soit le résultat, vos apprentissages, même s’ils ne sont pas évidents, vous serviront encore par la suite. Bravo!


Article précédent Article suivant