Souffrez-vous d’atychiphobie?

Alain Samson Objectifs Succès

Savez-vous à quel point les maladies ignorées peuvent être dommageables? L’atychiphobie fait partie de celles-ci.

C’est toujours avec nervosité qu’on se présente chez le médecin. On arrive avec une série de symptômes (diarrhée, vomissements, crampes abdominales, fièvre, etc.). On ne sait pas ce que c’est. On imagine alors le pire.

Et puis, le diagnostic arrive : c’est une gastroentérite.

Immédiatement, on se sent soulagé. Ce que l’on vit a un nom, et un protocole de soins existe. Nous allons être pris en charge. On retrouvera bientôt la santé.

Il y a des maladies pires (diabète, hypertension, cancer de la prostate, etc.), des tueurs silencieux dont on ne ressent pas vraiment les symptômes. Je vous fais part aujourd’hui des symptômes d’un trouble dont vous êtes peut-être atteint sans en être conscient.

 

 

Ce trouble, c’est l’atychiphobie, c’est-à-dire la crainte exagérée de l’échec. Il s’agit également d’un tueur silencieux. Il mine votre existence, vous forçant à vous contenter de bien moins que ce à quoi vous pouvez aspirer. Il vous oblige à rester dans un emploi que vous détestez ou dans une relation qui vous mine.

Vous êtes capable de grandes choses. Vous pourriez réaliser vos rêves. Mais tant que vous ne serez pas débarrassé de l’atychiphobie, vous croupirez dans une vie banale et moins enlevante en rêvant, à l’occasion, de ce que vous pourriez réaliser.

Je parie que vous ne souhaitez pas attendre la fin de votre vie pour regretter de vous être contenté d’aussi peu. Je parie que vous en avez assez de vivre dans la crainte du regard des autres. C’est votre vie, après tout!

Ne vous en faites pas si vous vous reconnaissez dans cette description. Au cours des prochaines semaines, je vous proposerai des moyens de vous libérer de l’atychiphobie et de réussir. Vous pouvez obtenir le succès dont vous rêvez à l’occasion. Vous pouvez passer à un autre niveau. Bienvenue dans le monde du succès et de l’accomplissement personnel!

Vous êtes atychiphobe si…

  • Vous savez que vous pourriez améliorer votre sort, mais vous ne le faites pas.
  • Vous êtes insatisfait d’un aspect de votre vie, mais vous attendez que cela se règle tout seul.
  • Au lieu de travailler à améliorer votre sort, vous achetez un billet de loto et vous vous contentez de rêvasser à ce que vous ferez si vous gagnez.
  • Vous trouvez la vie injuste.
  • Vous avez peur que les gens vous jugent négativement si vous ne réussissez pas du premier coup.
  • Vous remettez au lendemain demain ce que vous pourriez faire aujourd’hui pour connaître plus de succès.


Article précédent Article suivant