Pourquoi communiquer?

Alain Samson Alain Samson Communication Intelligence sociale

La communication est tellement importante dans une entreprise que certains théoriciens ont même défini une organisation comme étant « un ensemble complexe de relations interpersonnelles ». Demandons-nous donc pourquoi on communique dans une entreprise. Dans les faits, on communique au moins pour les cinq raisons suivantes.

1. Confirmer nos perceptions. La vision que nous avons du monde qui nous entoure est biaisée. Nous le percevons à travers des filtres (croyances, attitudes, souvenirs, statut social) qui nous permettent de le comprendre ; à ce titre, il y a autant de réalités possibles que de personnes.

Nous communiquons alors avec les autres pour confirmer que notre vision du monde est la bonne et que la perception que nous avons de nous-mêmes est partagée par ceux qui nous entourent. En entreprise, nous allons par exemple communiquer avec les autres pour nous assurer que nos objectifs prioritaires méritent vraiment l’importance que nous leur accordons.

2. Informer. Nous communiquons également pour informer. Le collaborateur que vous laissez dans le noir, que vous privez d’information sur son rendement ou sur le marché, est voué à s’éloigner rapidement d’un niveau de performance optimal. De même, si vous vous isolez dans une tour d’ivoire, vous n’aurez pas en main les renseignements nécessaires pour prendre des décisions judicieuses.

3. Contrôler. Communiquer pour contrôler, c’est faire connaître aux autres le cadre dans lequel ils devront travailler. Si je charge quelqu’un de s’acquitter d’une tâche, il en devient responsable. Si je définis clairement les responsabilités liées à un poste de travail, je viens de me doter d’un moyen de contrôle qui me servira ensuite à m’assurer du rendement du titulaire de ce poste. Mais si ces responsabilités ne sont pas communiquées aux autres, c’est comme si elles n’existaient tout simplement pas.

4. Influencer. Nous communiquons également pour influencer les gens dans un sens ou dans l’autre. Ce sera pour les motiver à continuer leur bon travail, pour leur montrer qu’on les respecte, pour leur donner le goût d’améliorer leur rendement.

5. Nous exprimer. Nous communiquons finalement pour montrer que nous sommes heureux ou tristes, pour nous détendre, pour mieux nous connaître, etc. C’est souvent en exprimant nos sentiments et en prenant connaissance de ceux des autres que nous développons en entreprise un esprit d’appartenance, l’envie de nous dépasser collectivement. En ce sens, et nous le verrons plus loin, même l’expression d’un sentiment négatif vaut mieux que le refoulement de nos pensées.

Sur la base de ces utilisations de la communication, nous sommes maintenant en mesure de formuler une définition fonctionnelle de la communication : l’ensemble des activités qui nous permettent de confirmer notre vision du monde, de contrôler, d’informer, d’influencer et de nous exprimer.



Article précédent Article suivant