Pour qui vous prenez-vous?

Alain Samson Marché du travail Objectifs Succès

Ne laissez pas des évènements passés vous empêcher d’être qui vous êtes vraiment.

Il m’arrive, en formation, de demander aux gens pour qui ils se prennent. Imaginons un instant que je vous le demande. Que répondriez-vous? Allez!

La majorité des gens me répondent des platitudes. Genre « Je suis analyste chez…», « Je suis électricien pour… », « Je suis agent d’immeuble »… Ils me décrivent où ils en sont dans leur parcours de vie actuel, pas ce qu’ils sont!

Là où vous vous trouvez actuellement dans votre vie ne reflète pas ce que vous êtes. C’est plutôt un concours de circonstances. Il y a d'abord le hasard. Combien de gens se sont retrouvés dans des emplois parce qu’ils ont sauté sur le premier poste disponible alors qu’il y avait mieux, juste à çôté? Combien de gens ont sauté sur un amour qu’ils pensaient idéal alors que c’était une prison en devenir? Le hasard ne définit pas qui vous êtes.

Il y a également les compromis. Vous aspiriez à plus, mais on vous a suggéré de miser moins haut. Vous nourrissiez de hautes aspirations et on vous a imploré de revenir sur terre… pour votre bien. Vous vous êtes dit que vous aimeriez voyager et on vous a suggéré d’attendre la retraite…

 

Faque, entre-temps, vous en êtes venu à penser que les aspirations moyennes vous allaient, que les projets trop osés n’étaient pas faits pour vous et que le plaisir devait être reporté à la retraite. Vous vous êtes empêché d’être qui vous êtes pour devenir une copie fade de ce qui vibre en vous.

Il y a aussi les malchances. Vous avez peut-être déjà fait faillite et vous avez décidé que vous étiez un perdant. Vous avez peut-être perdu un emploi et vous avez décidé que vous êtes un incompétent. Bullshit! Ne laissez pas des évènements passés vous empêcher d’être qui vous êtes vraiment.

Dans les faits, vous êtes ce que vous rêvez d’être. Vous ne pouvez vous contenter de ce qui vous a été imposé par le hasard, les compromis et les malchances. Le vrai vous est quelque part, dans le fond de votre esprit, peut-être recroquevillé, parce que vous croyez, à tort, que vous êtes le reflet de votre situation actuelle.

Mais vous êtes tellement plus que ça. Si vous acceptez de poursuivre vos rêves, vous êtes ce qu’ils communiquent. Vous souhaitez devenir le meilleur amant qu’elle ait pu connaître? C’est possible. Vous souhaitez vous lancer en affaires? Pourquoi pas? Vous souhaitez faire connaître vos opinions et avoir un impact dans votre organisation? Ben oui, vous pouvez le faire.

Et vous savez quoi? En devenant qui vous êtes, vous arriverez à faire une différence et à laisser une trace dans ce monde avant de le quitter. De plus, vous trouverez l’énergie nécessaire à la réalisation de tous vos rêves. Le plut petit des succès nous donne envie de passer au suivant. Vous le savez déjà même si vous l’avez oublié.

Si je voulais savoir qui vous êtes, je ne vous demanderais pas quel poste vous occupez. Je ne voudrais rien savoir de vos études. Je ne voudrais rien savoir des malchances qui ont meublé votre vie. Je voudrais savoir ce qui vous fait vibrer. Ce qui vous allume et où vous aimeriez vous retrouver un jour. Je voudrais savoir ce qui vous garde éveillé le soir.

Ça, c’est ce que vous êtes réellement. La vie est trop courte pour ne pas devenir qui vous êtes vraiment. Sortez de votre cocon. Changez le monde… pour le mieux et laissez-y votre trace. La vie est trop courte pour la traverser en coup de vent, sans y faire la moindre différence.

Alors, qu’est-ce que ce sera demain? Vous souhaitez cette promotion? Qu’allez-vous faire pour vous la mériter? Vous désirez cette personne? Allez-vous enfin poser les gestes nécessaires pour le lui faire savoir? Vous souhaitez gagner un client? Allez-vous finalement le contacter?

Ne vous contentez pas d’où vous êtes en ce moment dans votre vie. Devenez qui vous êtes au fond de votre être. C’est vous et c’est votre vie. Et n’hésitez pas, par courriel, à me faire parvenir les histoires de vos bravades et de vos réussites. Qui sait? Je parlerai peut-être de vous dans une prochaine conférence…



Article précédent Article suivant