Le consultant, c'est vous

Alain Samson Buzz Changement Il faut sauver la ruche Leadership

En tant qu’employé, votre opinion compte. Faites-la connaître.

Quand la ruche Luna se retrouve devant un changement soudain dans son environnement, la haute direction (Madame Bé-Dard) confie immédiatement un mandat à un consultant (M. Alain Proviste) qui lui concocte en une nuit un rapport rempli de phrases obscures qui présente une réponse d’un autre temps au problème en cour. 

Pour la haute direction, le travail est terminé parce qu’un expert a parlé. Il ne reste qu’à tout mettre en œuvre.

C’est à ce moment que Buzz lève une de ses six pattes et annonce, bien candidement, que le rapport ne répond pas du tout au problème en cours. C’est que Buzz a les deux pieds sur terre et qu’il a pu mesurer l’ampleur de la situation. Il a vu le champ du fermier Smith être labouré et il constate que le rapport du consultant ne servira à rien.

Cela vous est-il arrivé? Votre organisation vit un problème dont vous avez pleinement conscience. On mandate un consultant et il vous invente un programme qui ne résoudra rien.

 

C’est difficile, quand ça arrive, de lever la main et de remettre le rapport en question. Après tout, il a probablement coûté beaucoup d’argent. Mais ce sont votre emploi et votre organisation qui sont en cause ici.

Alors, que faire? Je peux le résumer en quelques mots : en tant que membre de votre organisation, votre opinion compte tout autant que celle d’un consultant embauché parce qu’on ne sait pas quoi faire. Parce qu’on est dans le noir. Tout comme Buzz, n’hésitez pas à lever la main, à communiquer ce que vous savez et à donner votre point de vue.

Je sais, c’est intimidant. Le rapport que vous remettez en question constitue une bouée de sauvetage pour la haute direction, mais il pourrait également la précipiter du haut d’un précipice. C’est votre responsabilité de communiquer votre point de vue. Non pas uniquement pour sauver votre emploi, mais également pour sauver celui de tous vos collègues.

N’hésitez donc pas. En tant que membre de votre organisation, vous en êtes également le consultant. Votre opinion compte et elle devrait être prise en compte. Faites-la connaître.

Si on ne vous écoute pas, tant pis. Vous aurez fait face à vos responsabilités. Ce sera alors à la haute direction de porter le fardeau de ses décisions. Et vous n’aurez pas à regretter de ne pas avoir apporté votre point de vue à la discussion. C’est ce que Buzz a fait et, même si ça n’a pas été un succès d’entrée de jeu, il s’est entêté et a fait une différence.

Pour plus d'information sur les formations offertes en lien avec Buzz, visitez ce lien.



Article précédent Article suivant