L'avenir appartient à ceux qui sont curieux

Alain Samson 10 talents pour s’épanouir au bureau Innovation Intelligence sociale Marché du travail

Série (2 de 5) Nous continuons aujourd’hui la liste des talents nécessaires pour faire face au marché du travail de 2020. La liste de ces dix compétences a été colligée par une équipe de l’Université de Phoenix. Les deux premières, vues dans une chronique précédente, étaient l’intelligence sociale et la création de sens.

La bonne nouvelle, c’est que les qualités nécessaires pour tirer son épingle du jeu sont développables. Il ne sert à rien de dire que vous êtes comme vous êtes et que, pour vous, les dés sont jetés. Vous pouvez apprendre à les développer dès aujourd’hui.

Les compétences interculturelles

Le monde de demain sera celui de l’hétérogénéité. Dans un monde global et connecté où les membres des équipes seront de plus en plus situés un peu partout dans le monde, l’ouverture à la différence et à la diversité sera de plus en plus nécessaire.

Et n’allez pas croire que ce n’est quand dans les entreprises multinationales que ce talent sera recherché. Les petites entreprises feront de plus en plus affaire avec des clients ou des sous-traitants étrangers et même les gouvernements entreront dans le bal. Nous apprenions d’ailleurs récemment qu’au moins six hôpitaux canadiens, sans doute davantage, sous-traitent le travail des radiologistes en Inde, la nuit et le week-end.

 

La capacité de travailler avec des gens issus d’autres cultures sans croire que c’est à eux de s’adapter à nous tire à sa fin. Il faudra développer une bonne connivence dans ces équipes diversifiées. La curiosité permettant de mieux comprendre les autres et le désir d’apprendre quelques mots dans d’autres langues constituera un avantage énorme lors des entrevues d’embauche

Une pensée innovante

Dans un monde d’abondance, ce n’est pas le bien générique qui est le plus recherché. C’est celui qui permet de se distinguer. Les organisations auront de plus en plus besoin d’individus qui pensent en dehors de la boîte, qui se posent des questions et qui sont constamment en train de remettre en question la manière de faire les choses.

Fini le temps où on pouvait faire carrière en se contentant bêtement de faire ce qui était attendu de notre patron. L’employé du futur n’est pas à la recherche d’un emploi. Il voit le travail à accomplir et il se pose des questions, quitte à consacrer du temps personnel à l’acquisition de nouvelles compétences.

Un ordinateur peut être programmé pour offrir une performance uniforme tout au long de la journée. Mais voilà, la vie n’est pas uniforme. Elle comporte des imprévus, des crises et des changements de priorités. Les êtres humains qui, comme le veut l’expression, sont capables de « virer sur un dix cennes » et de se poser des questions resteront précieux.

Il se peut que vous vous reconnaissiez dans ces deux compétences et que vous ayez, par le passé, eu l’impression de déranger dans votre organisation. Ne vous en faites pas. Vous deviendrez bientôt indispensable.



Article précédent Article suivant