La gratitude post-confinement

Alain Samson Alain Samson pandémie résilience

Il est facile de penser à ce qui s'est mal passé au cours des derniers mois, mais pourquoi ne pas en profiter pour rester conscient de tout ce que ça vous a rapporté? Voici, pour vous aider, un extrait de Rebondir après une pandémie, mon tout dernier livre.

Ce n'est pas toujours facile pendant une crise, mais c'est une source de bonheur quand on sait aller chercher les bijoux qui se cachent dans ce qui, au premier regard, peut nous apparaître comme une abomination.  

  • Le fait de devoir aider vos enfants dans leurs travaux scolaires vous a fait réaliser à quel point ils sont géniaux et à quel point vous êtes bon pédagogue. Que ferez-vous de ce talent que vous ne croyiez pas avoir en vous? Une carrière de formateur vous intéresserait peut-être.
  • Quand vous vous êtes retrouvé avec des problèmes de plomberie et que vos appels chez les plombiers sont restés vains, vous avez constaté le problème et vous vous êtes mis en charge de la réparation. Vous avez relevé le défi!
  • Comme il n'était plus question d'aller en vacances à Old Orchard Beach comme d'habitude, vous êtes restés à la maison et vous vous êtes mis en tête d'agrandir le patio. Et dire que vous pensiez avoir les mains pleines de pouces!

Agir face à l'adversité

Un vieil adage veut que, lorsque la vie nous sert des citrons, on puisse ou non en faire de la limonade.

Quant à moi, la pandémie m'a, à ce jour, privé de dizaines de contrats lucratifs. Voyant que l'argent ne serait pas au rendez-vous, nous avons vendu la maison et nous sommes déménagés dans une ville moins chère. Aujourd'hui, le défi nous a rapprochés, les dettes sont payées et nous pouvons attendre la reprise avec confiance sans nous inquiéter des visites du facteur.

J'ai également préparé trois nouvelles conférences. Est-ce que je regrette ces contrats perdus? Bien entendu. Mais si c'était arrivé comme prévu, nous n'aurions pas eu l'occasion de remettre en question notre façon de vivre.

Somme toute, ce qui est arrivé nous a fait du bien. Nous en ressortons plus forts, moins fragiles. Qu'en sera-t-il de vous? Il ne sert à rien de jouer la carte de l'impuissance : «ce n'est pas de ma faute, c'est la pandémie. Je n'y pouvais rien. Je suis une victime de l'Univers.»

Cela vous cantonne dans le mécontentement et l'immobilisme. Demandez-vous au contraire ce que vous pouvez faire avec la situation actuelle en vous concentrant sur ce que vous contrôlez. Retrouvez le sentiment que vous êtes aux commandes de votre destinée et agissez comme tel.

 



Article précédent Article suivant