Gardez-vous une dent contre quelqu'un?

Alain Samson Alain Samson La vie est trop courte résilience

Il faut nous demander ce que ça nous coûte de nous réveiller la nuit pour haïr quelqu’un, que ce soit un collègue ou une autre personne de notre entourage

Si vous entretenez du ressentiment, c’est à vous que vous nuisez le plus. Que diriez-vous de vous en libérer?

Y a-t-il quelqu’un à qui vous en voulez? Quelqu’un qui vous a déçu, qui vous a menti, qui n’a pas été à la hauteur de vos attentes? Quelqu’un qui ne s’est pas déclaré disponible la journée où vous en avez eu besoin? Quelqu’un qui vous a sciemment trompé et que vous croisez encore chaque jour?

Ça m’est arrivé pendant longtemps. Adolescent, j’ai été pourchassé pendant des mois par un pédophile d’âge mûr qui souhaitait transiger avec moi. J’étais camelot à l’époque, et comme par hasard, il se retrouvait sur ma voie chaque semaine. Si j’allais au cinéma, je m’apercevais à un moment qu’il était assis près de moi. L’enfer!

Pendant des années, j’ai fantasmé, quand j’étais arrêté à un feu rouge, qu’il passait devant moi et que j’appuyais soudainement sur l’accélérateur. Quel impact croyez-vous que ces pensées avaient sur mon agresseur? Aucun, naturellement. Il était peut-être mort, ou il pourchassait quelqu’un d’autre.

 

 

Cependant, ces émotions négatives me grugeaient. Il est difficile de sourire et d’être chaleureux quand on entretient du ressentiment et qu’on ressasse des souvenirs négatifs.

Est-ce votre cas? Si oui, demandez-vous ce que ça vous coûte de vous réveiller la nuit pour haïr quelqu’un, ne serait-ce que le manque d’énergie qu’engendre l’insomnie…

Si vous vous reconnaissez dans ce qui précède, voici ce que vous pourriez faire en ce début d’année. Dans un premier temps, réalisez que votre passé est passé et qu’on ne peut plus rien y changer. La seule chose qui soit à votre portée, c’est de faire la paix avec celui-ci.

Le sort de la personne qui vous a fait du mal ne vous regarde plus. C’est le vôtre et celui des gens que vous aimez qui importent. Sortez-la de votre vie psychique. Videz-la de votre entrepôt de souvenirs et remplacez-la par des souvenirs heureux. Qu’est-ce qui s’est passé de bon dans votre vie? Y a-t-il des gens qui ont su, au bon moment, vous encourager ou vous aider? C’est à eux que vous devriez consacrer vos pensées.

En 2018, remplacez le ressentiment par la gratitude. Ça ne veut pas dire d’oublier. Ça veut simplement dire de vous libérer des émotions négatives que vous entretenez à l’égard d’un autre. C’est à vous que vous ferez du bien.



Article précédent Article suivant