Faites la paix avec vos erreurs

Alain Samson Agir en 2017 erreurs grandir Pardonner Succès

L’être humain n’a qu’une technique à sa disposition pour grandir et devenir plus sage : c’est par essais et erreurs.

 

Les erreurs nous servent à grandir. Pourvu que nous nous en servions pour préparer l’avenir.

Je dînais récemment avec un client qui me parlait de sa vision des affaires. C’est normal de faire des erreurs, me disait-il. C’est ainsi qu’on apprend. Il faut pardonner les erreurs, mais c’est impardonnable de faire la même deux fois. À ce moment, c’est que vous n’avez pas appris.

L’être humain n’a qu’une technique à sa disposition pour grandir et devenir plus sage : c’est par essais et erreurs. Vous faites un bon coup? Vous en tirez une leçon en vous promettant de le répéter et vous allez de l’avant. Vous commettez une bourde? Vous tirez une leçon, vous promettant de ne pas la répéter, et vous poursuivez votre vie. L’erreur est humaine. Pourvu qu’on en tire une leçon.

Combien d’erreurs avez-vous commises en 2016? Je ne parle pas de petites gaffes insignifiantes, mais des erreurs qui méritent que vous vous y arrêtiez afin de ne pas les répéter en 2017. Quelles leçons avez-vous apprises? Quels nouveaux principes allez-vous vous imposer en cette nouvelle année pour éviter leur répétition?

Combien connaissez-vous de personnes qui, année après année, tombent amoureuses de partenaires du même type qui ne leur vont pas? 

Combien sabotent leurs chances de promotion quand celle-ci est à portée de main? Combien perdent leur patrimoine au casino et, dans l’espoir de se refaire, retournent jouer au même endroit? Combien posent chaque jour les mêmes gestes que dans le passé en espérant obtenir des résultats différents?

Ces gens n’apprennent pas. Ils se condamnent à répéter leurs erreurs. Le problème, c’est que les gens qui les entourent ne sont pas aussi compréhensifs la deuxième fois. L’indulgence ne tarde pas à s’étioler quand la prise de conscience n’est pas au rendez-vous.

Cela ne veut pas dire que vous devriez pour autant cesser de commettre des erreurs. Si vous le faites, vous ne tenterez plus rien. Vous éviterez toute initiative, le moindre risque. Vous rendrez ainsi votre vie ennuyeuse et débilitante.

Pour ma part, je commets presque autant d’erreurs chaque année que de bons coups. Au bout du compte, j’en sors plus fort et mieux équipé pour faire face l’année qui vient.

Il n’est pas honteux de faillir. C’est le meilleur moyen de grandir. Pourvu qu’on s’assure de ne pas tomber dans la même ornière à l’avenir. Je vous souhaite une année 2017 remplie de sagesse, de nouvelles erreurs et d’autant de leçons.



Article précédent Article suivant