Êtes-vous un «luddiste»?

Alain Samson Alain Samson chance Changement

Au lieu d'aller contre les 
courants qui emporteront peut-être votre emploi, demandez-vous comment en profiter.

En 1780, des disciples de Ned Ludd (appelés depuis les luddistes) détruisaient deux métiers à tisser d’une usine d’Angleterre parce qu’ils pressentaient que ceux-ci constituaient un danger pour leur métier de tisserand. Et ils avaient raison. Avouons quand même que le fait de détruire quelques machines ne les mettait pas à l’abri de l’avancée inexorable des technologies. La partie était déjà jouée.

Ces attaques étaient davantage un baroud d’honneur parce que le monde qu’ils avaient jusque-là cru solide comme le roc s’effritait. Le métier de tisserand était en voie de disparition, comme celui de tricoteur d’ailleurs.

Je me souviens d’une directrice des achats qui, à la fin des années 1980, voyait d’un mauvais œil l’arrivée de l’informatique parce que l’information relative aux produits en commande serait plus accessible. Elle considérait cela comme une perte de pouvoir. Finies, les files de vendeurs devant son bureau qui souhaitaient savoir quand tel ou tel produit serait en magasin.

Qu’en est-il de votre emploi? Je discutais la semaine dernière avec des conseillers financiers qui feront bientôt face à la concurrence de l’intelligence artificielle. Ils se demandent quoi faire.

Je leur ai dit qu’il ne servait à rien de jouer aux luddistes et de détruire les serveurs informatiques de leur employeur. Ceux-ci sont là pour longtemps. Il leur faut plutôt se distinguer et miser sur leurs forces en développant des relations vraiment fortes avec leur clientèle. De plus, ils doivent continuer à se tenir informés de ce qui se passe dans leur champ d’activité.

Les emplois routiniers et sans valeur ajoutée disparaîtront probablement au cours des prochaines décennies. Vous pouvez vous battre contre cet état de fait ou vous demander comment vous en profiterez.

On vous a peut-être raconté que votre patron s’occuperait de votre avenir prévisible, mais même son emploi à lui est en danger. La technologie aidant, il est possible que, très bientôt, vous n’ayez plus besoin de lui.

Cessez donc de vous fier à lui et demandez-vous comment vous pouvez vous assurer de faire grandir votre valeur sur le marché du travail en dépit d’un monde en constant changement. Au lieu d'aller contre la vague, faites-en votre tremplin vers une vie meilleure.



Article précédent Article suivant