Des trucs pour ne pas être écouté

Alain Samson Alain Samson blogue vidéo Communication Gestion des conflits

Vous arrive-t-il de réaliser qu’on ne vous écoute pas même quand vos arguments vous semblent tellement évidents ? Des fois où vous bouillonnez intérieurement tellement ce qui vous paraît évident semble échapper à vos interlocuteurs ? Si ça arrive, il se pourrait que vous les programmiez afin de ne pas être écouté. Voyons ce qu’il en est.

Arborez-vous votre front de bœuf quand vous débutez une rencontre? Si vous vous présentez renfrogné, vous donnez l’impression de ne pas être content d’être où vous êtes et vous poussez, peut-être inconsciemment les gens à adopter une position de repli et à marcher sur des œufs. Si ça se produit, ils ne vous diront pas ce qu’ils avaient à vous communiquer de peur que vous vous énerviez. Votre langage non-verbal a un impact certain sur le début de vos rencontres.

Que diriez-vous de vous présenter avec un sourire aux lèvres et une posture ouverte ? Cela aura un impact immédiat sur l’ouverture des gens que vous rencontrez. C’est bien difficile d’écouter quand on redoute les foudres de son interlocuteur.

Débutez-vous la rencontre avec des nouvelles de ce qui va mal dans le monde, dans votre industrie ou dans votre entreprise? Dans ce cas, vous préparez les gens à une rencontre qui sera sombre et davantage tournée vers ce qui va mal que ce qui pourrait aller mieux. Cela a un impact certain sur leur capacité à chercher des solutions. On est bien moins créatif quand on pense que l’Univers est contre nous.

Arrivez avec une bonne disposition d’esprit sans égard à la situation. Face à une crise, on peut crier à la fin du monde ou à des possibilités de renouveau. Optez pour l’option la plus positive.

Utilisez-vous souvent l’expression « Oui, mais… »? Si vous le faites, vous dites constamment aux gens que leur opinion ne vaut pas grand-chose et qu’ils n’ont pas été touché par la grande sagesse qui vous a été consentie. En conséquence, ils devraient s’agenouiller devant votre savoir. Trouvez d’autres formules et bannissez cette expression de votre vocabulaire.

Traitez-vous les gens comme des pièces d’engrenage dans le grand édifice de votre organisation? C’est ce que vous faites si vous ne prenez pas le temps de vous enquérir de ce qui se passe dans leur vie ou que vous ne leur demandez pas, minimalement, ce qui se passe dans leur vie. Prenez le temps d’ouvrir la rencontre avec des échanges portant sur l’humanité de chacun plutôt que sur les simples tâches à accomplir.

Si vous respectez ces quelques conseils, vous constaterez que les gens vous écoutent davantage et qu’ils sont ouverts à vos opinions. C’est normal : vous ne les aurez pas préparé à une rencontre négative où chacun reste sur ses positions initiales.



Article précédent Article suivant