Combattre des moulins à vent

Alain Samson Alain Samson intelligence émotionnelle Stress

Ce texte s’adresse à vous si vous devez, de temps à autre, composer avec des imprévus, des changements de priorité ou des crises soudaines.

Comment agissez-vous quand cela se produit?

Entrez-vous en crise ou faites-vous face à la situation avec sérénité? Idéalement, vous devriez agir sur ce que vous pouvez maîtriser et vous contenter du reste. Ce qui se passe à l’extérieur de votre cercle de contrôle se passe, un point, c’est tout! Par exemple, si vous organisez un pique-nique et qu’il pleut le jour du fameux événement, ne faites pas de crise. Vous avez certes le droit d’être déçu, mais vous ne maîtrisez pas la température. Apprenez à faire la part des choses.

Autre exemple: en ce moment, à cause d’une guerre commerciale dont ils ne voulaient pas et dont ils ne sont absolument pas responsables, des cultivateurs constatent que certains des marchés qu’ils avaient développés au fil des ans se ferment et que les profits précédents ne seront pas au rendez-vous pendant quelque temps, voire quelques années.

 

 

Ils peuvent certes pester contre le gouvernement dont les politiques ont fait des fermetures de ces marchés des dommages collatéraux, mais avouez que ce serait de l’énergie perdue. Pendant qu’ils chialent, ils n’améliorent pas leur sort. Ne vaudrait-il pas mieux se concentrer sur ce qu’ils peuvent contrôler: semer autre chose l’an prochain, reporter un projet d’expansion, donner le feu vert à leur association pour qu’elle mette de la pression sur les décideurs, voter autrement la prochaine fois? Ça, c’est en leur pouvoir.

«Quand une situation déplaisante se présente, il ne sert à rien de se battre contre des moulins à vent. Mieux vaut mettre ses efforts là où ça compte.»

Il en va de même des nombreux désagréments avec lesquels vous devrez composer aujourd’hui. C’est sûr que certains sont frustrants, mais si vous n’y pouvez rien, vous n’y pouvez rien. Jetez un regard sur la situation, demandez-vous sur quoi vous pouvez agir et faites-le. Si vous ne le faites pas, vous êtes complice et c’est à vous que vous devriez en vouloir. C’est toujours en notre pouvoir de choisir notre comportement.

Attaquez-vous à ce sur quoi vous pouvez avoir un impact et vous remarquerez qu’au fil du temps, votre zone d’influence grandira. C’est ce qui arrive quand on met ses efforts au bon endroit.

Comme le dit la prière de la sérénité…

Donnez-moi la SÉRÉNITÉ d’accepter les choses que je ne peux changer, le COURAGE de changer les choses que je peux changer et la SAGESSE d’en connaître la différence.



Article précédent Article suivant