Changement et engagement

Alain Samson

Voici la première d’une série de dix chroniques sur les leçons de Buzz, c’est-à-dire des leçons qu’on peut tirer du livre Il faut sauver la ruche. Pour plus d’information, visitez le www.ilfautsauverlaruche.com.

Depuis l’aube des temps (et même avant !), le monde est en constante mutation. Et même si celle-ci s’accélère actuellement, beaucoup de gestionnaires font comme s’ils maîtrisaient bien les commandes et qu’ils n’ont pas besoin de leurs employés pour faire face au tumulte. Ce faisant, ils découragent l’implication de chacun et sabotent chaque jour un peu plus les chances de succès ou même de survie de leurs organisations.

Qu’est-ce que le niveau d’engagement des employés a à faire avec le changement ? La réponse est simple : tout ! Si une organisation n’implique pas les troupes par temps de changement, elle est vouée à la disparition.

Quand un employé est engagé, il se lève le matin en se disant que la vie est belle, excité à l’idée de tout ce qu’il fera pendant la journée. Être engagé, c’est connaître son rôle dans l’organisation et savoir comment ce rôle s’inscrit dans la mission. C’est avoir le sentiment qu’on contribue à quelque chose de grand. C’est à cette condition que les gens élargissent leur palette d’intervention et sont davantage capables de faire preuve de créativité quand un pépin survient.

 

Vous reconnaissez-vous dans cette description ? Dans la négative, sachez que vous n’êtes pas le seul. Trop de gestionnaires reportent aux calendes grecques le moment où ils se préoccuperont d’engagement en se disant que, pour l’instant, ils ont trop de feux à éteindre. Mais s’ils impliquaient les gens, il y aurait probablement moins d’incendies en cours parce que des personnes engagées les auraient déjà matés.

L’engagement flétrit quand l’information ne circule pas et que les jeux politiques ont préséance sur le simple bon sens. Personne ne peut s’épanouir et contribuer pleinement s’il ne se sent pas partie prenante de ce qui se passe et des changements à venir.

Comment vous assurer que vos collègues soient engagés ? Faites-leur sentir qu’ils font partie de l’équipe, qu’on leur fait confiance et qu’on les respecte. Plus encore, dans vos interactions quotidiennes, communiquez-leur que ce qu’ils pensent et que ce qu’ils font importe.

Nulle organisation ne peut relever les défis du changement si ses membres ne sont pas clairement engagés. Et si on vous fait sentir que vous n’êtes pas important, commencez à regarder autour de vous. Il y a des employeurs qui ont besoin de vos compétences et connaissances. Des employeurs qui auront votre engagement à cœur et auprès de qui vous aurez le sentiment de vous réaliser. Pour eux, vous ferez des merveilles.



Article précédent Article suivant