Adaptez votre message à votre auditoire

Alain Samson Alain Samson Communication intelligence émotionnelle Succès

Il arrive, lorsqu’une personne dit quelque chose, que son langage non verbal contredise ses mots.

La cinquième dimension de l’intelligence émotionnelle, c’est la flexibilité dans la communication. Un communicateur efficace sait adapter son message à son auditoire afin de produire les effets désirés.

Vous connaissez sûrement des gens qui disent tout ce qu’ils pensent sans chercher à mal faire, mais qui, ce faisant, blessent les autres. La flexibilité dans la communication réduit les risques que de tels incidents se produisent.

Je vous propose aujourd’hui deux activités qui vous aideront à mieux vous adapter à votre auditoire.

 

 

 

Adaptez votre niveau de langage
Vous ne vous adressez pas de la même manière à un adulte qu’à un enfant. C’est normal. Vous vous dites qu’un enfant n’a pas l’expérience des adultes et qu’un message adulte pourrait être mal compris par un enfant. Avouez que cela n’est pas sans susciter, quelques fois, la grogne des adolescents à qui vous continuez à parler comme s’ils étaient des enfants. Quand cela se produit, ceux-ci fulminent, et votre message n’est à peu près pas retenu. La capacité d’adapter votre message à votre auditoire fait partie de l’intelligence émotionnelle.

Si vous êtes un spécialiste dans votre secteur d’activité, il est également normal que vous en maîtrisiez parfaitement le jargon et que vous utilisiez sans aucune difficulté un langage (termes techniques, acronymes, etc.) qui, pour d’autres personnes, peut sembler passablement obscur.

Si c’est votre cas, voici l’activité que je vous propose aujourd’hui. Vous allez faire des efforts pour adapter votre langage aux gens à qui vous vous adressez. Si vous vous adressez à un néophyte, vous mettrez de côté les acronymes et les termes techniques. Si vous vous adressez à un spécialiste, vous lui parlerez en spécialiste. Si vous vous adressez à une personne se situant dans la moyenne, vous poserez quelques questions et vous adapterez votre message en conséquence.

Réduisez l’ambiguïté
Il arrive également, lorsqu’une personne dit quelque chose, que son langage non verbal contredise ses mots. Quand cela se produit, les gens ont souvent tendance à croire le message non verbal.

Imaginez un chef de parti politique qui vous dirait, avec un grand sourire, qu’il n’est pas d’accord avec une position récemment adoptée par l’aile jeunesse de son parti. Le croiriez-vous ou penseriez-vous qu’il est d’accord avec la prise de position, mais que les aléas de la politique l’empêchent d’exprimer son opinion?

Assurez-vous que votre visage communique le même message que vos mots.

Assurez-vous que le ton de votre voix communique le même message que vos mots.

Et vous souhaitez inspirer confiance, assurez-vous que votre corps a une attitude d’ouverture. Évitez de croiser les bras ou d’orienter votre corps vers la sortie.

Et ne communiquez qu’un message à la fois. Évitez l’ambiguïté. Transmettez le message que vous souhaitez vraiment communiquer.



Article précédent Article suivant